Le glossaire de la sauvegarde

Sauvegarde complète

La sauvegarde complète consiste en la copie intégrale d’un volume sur un autre.

Sauvegarde différentielle

Une sauvegarde différentielle ne sauvegarde que les fichiers qui ont changé depuis la dernière sauvegarde complète. Par exemple, supposez que vous fassiez une sauvegarde complète le dimanche. Lundi, vous ne sauvegardez que les fichiers qui ont changé depuis dimanche, mardi vous ne sauvegardez que les fichiers qui ont changé depuis dimanche et ainsi de suite jusqu'à la prochaine sauvegarde complète. Les sauvegardes différentielles sont plus rapides que les sauvegardes complètes parce qu'il y a beaucoup moins de données à sauvegarder. Mais la quantité de données sauvegardée augmente avec chaque sauvegarde différentielle jusqu’à la prochaine sauvegarde complète. 

Sauvegarde incrémentielle

Si vous faites une sauvegarde incrémentielle mardi, vous sauvegardez uniquement les données qui ont changé depuis la sauvegarde incrémentielle de lundi. Il en résulte une sauvegarde plus réduite et plus rapide. Les sauvegardes incrémentielles offrent plus de flexibilité et de granularité (laps de temps entre les sauvegardes), elles ont la réputation de prendre plus de temps pour la restauration parce que la sauvegarde doit être reconstituée à partir de la dernière sauvegarde complète et de toutes les sauvegardes incrémentielles ayant eu lieu depuis.

Le versioning

Le versioning consiste à réaliser des sauvegardes complètes sur des intervalles de temps entre les versions et un nombre de versions définis. Passé ce nombre, la dernière version écrasera la plus ancienne. Le versioning vous permet de restaurer vos données à une date définie.

La sauvegarde incrémentale avec versioning

La sauvegarde incrémentale avec versioning consiste en une sauvegarde complète suivie de sauvegardes incrémentielles sur des intervalles de temps entre les versions et un nombre de versions définis. Si cette sauvegarde prend moins de temps et d’espace disque que le versioning sur sauvegardes complètes, elle demandera toutefois un délai plus long pour la restauration. 

La restauration

La restauration consiste à revenir sur un état antérieur des données en chargeant la sauvegarde (ou back-up) du support de destination au support source.

La synchronisation

La synchronisation consiste à garder une donnée sur une même version alors qu’elle se situe sur deux supports différents. Si un fichier X synchronisé est modifié sur le support 1 alors la synchronisation consistera à apporter cette modification au fichier X synchronisé sur le support 2. On obtient alors des données qui sont toujours sur la dernière version malgré qu’elles soient dupliquées sur différents supports.

autres guides d'achat nas