Les fonctionnalités du SAN

Virtualisation du stockage

Les serveurs physiques et virtualisés ne sont plus limités à la capacité de stockage de leurs châssis. Le protocole iSCSI permet de virtualiser un disque local qui en réalité tend vers un volume SAN déporté. L’utilisation de l’iSCSI permet donc de lier une grande volumétrie de stockage aux serveurs et les libèrent des tâches de lecture/écriture sur les fichiers déportés. Les serveurs économisent alors des ressources processeurs, du cache, et de l’espace disque qui seront plus utiles aux systèmes hébergés.

Les LUN(Logical Unit Number)

Un LUN est un espace de stockage SAN à identifiant unique. Il contient les cibles iSCSI qui seront accessibles via un protocole tel SCSI, iSCSI, Fibre Channel, ou une interface similaire. Dans un réseau SAN, Le LUN peut être utilisé par un ou plusieurs serveurs pour identifier l’espace de stockage LUN qui contient les cibles iSCSI associées.

Sauvegarde incrémentale

Les SAN proposent nativement la sauvegarde incrémentale de niveau bloc (et sur certains modèles de niveau fichier). Cette fonctionnalité permet au SAN de réaliser rapidement des points de sauvegarde et des restaurations sans impacter sérieusement les ressources.

Clichés instantanés (Snapshots)

Le cliché instantané (ou snapshot) est une sauvegarde système instantanée qui ne nécessite pas l’interruption des services. Elle est principalement réalisée à un intervalle programmé sur les machines virtuelles pour permettre une restauration, et ce, sans interrompre leur utilisation par les clients.

Basculement dynamique de protection ou "haute disponibilité"

Les SAN Dual Controler ont la fonctionnalité de basculement dynamique. Les deux contrôleurs sont actifs. Si l’un d’eux tombe en panne, la totalité des services est basculée sur le contrôleur encore opérant, et ce, de façon invisible pour les utilisateurs car sans interruption des services. On parle alors de Haute Disponibilité.

Hébergement des données des machines virtuelles

Les serveurs de virtualisation ont une capacité de stockage local limitée. Le déport des données des VM sur un SAN permet d’atteindre une capacité de stockage massive pouvant être étendue à plusieurs centaines de Téraoctets voire, dépasser le pétaoctet. De plus, cela permet de libérer de l’espace disque, des ressources processeur, et du cache sur les serveurs de virtualisation qui pourront alors les utiliser pour les systèmes hébergés. Le stockage étant déporté sur le SAN, c’est ce dernier qui va utiliser ses ressources pour les tâches de Lecture/Ecriture et les fonctionnalités liées (Snapshots, sauvegardes incrémentales, requêtes VAAI, clonage,…)

autres guides d'achat nas