Façade d'un NAS (Boutons, Écrans...)

La façade d’un serveur NAS vous donne de nombreuses informations. Certains modèles sont équipés d’un écran LCD et de boutons permettant de faire défiler différentes informations à l’écran telles les adresses IP sur les différentes interfaces reseau ou le niveau de RAID. Des leds de couleurs permettent d’être averti de la mise sous tension du NAS, savoir s’il est en fonctionnement ou non, s’il est reconnu sur le reseau, et de connaitre l’état des disques durs sur les baies correspondantes.

Baies / Tiroirs

Chaque baie (ou tiroir) peut héberger un support de stockage HDD (Hard Disk Drive) ou SSD (Solid State Drive). Les baies de dimension 3,5’’ peuvent héberger des supports 3,5’’ou 2,5’’. Chacune d’elle correspond à un emplacement connecté par une interface disque (SATA ou SAS) et est reconnu par le système par son numéro d’emplacement. Sur un serveur NAS les tiroirs sont dit Hot Swap, ou retirables à chaud pour permettre un changement de support de stockage sans éteindre le NAS, et donc sans interruption des services.

Connecteur USB

Un NAS est généralement équipé de ports USB 3.0 situés généralement à l’avant et à l’arrière du NAS. Ces ports USB permettent plusieurs utilisations comme la connexion avec un disque dur ou d’autres périphériques USB.

Les ports USB (en façade et/ou en face arrière) servent à connecter des supports de stockage externes tels des disques durs externes ou des clés USB. Ils sont utilisés pour migrer des données du NAS au périphérique USB, ou inversement.

Processeur (CPU)

Le processeur effectue toutes les opérations de calcul. Ainsi, il gère la répartition des parités au sein des grappes RAID, traite les requête d’accès aux volumes, et exécute les opérations système et les différentes fonctionnalités utilisées. Le type de processeur (Atom, Céleron, i3, i7, Xéon) et sa fréquence conditionnent la capacité du NAS à effectuer des opérations complexes sur un temps le plus court possible. Aussi, il faut monter en gamme processeur suivant l’utilisation qui sera faite du NAS, le type de fichiers exécutés, et le nombre de connexions simultanées.

Mémoire RAM

La mémoire RAM stocke les chemins d’accès aux fichiers et les requêtes d’accès disques en attente de traitement. La capacité en RAM doit donc être étendue à mesure qu’augmentent le nombre de disques en grappe RAID, le nombre de fichiers, et le nombre d’accès simultanés. Certaines applications comme la virtualisation sur NAS consomment aussi une grande quantité de RAM.

Modules mSATA

Les modules mSATA sont des supports de stockage flash (ou SSD) qui se connectent sur la carte mère par une interface rapide à large bande passante, proche du PCI Express. Les modules mSATA intégrés en paire constitue un volume de cache (mémoire tampon) qui stockera les fichiers les plus couramment demandés de façon à diminuer les temps d’accès sur ces derniers. Leur conception Flash permettent d’atteindre un haut niveau en IOPs (nombre d’opérations réalisées dans une seconde).

Cache SSD

Le cache SSD consiste à placer en baies des SSD qui ne seront pas visibles sur le réseau car utilisés en cache (mémoire tampon). Tout comme les modules mSATA, ils stockeront les fichiers les plus couramment demandés de façon à diminuer les temps d’accès sur ces derniers. Contrairement aux modules mSATA le cache SSD se connecte aux interfaces disques, en baies. Le cache SSD peut peut représenter un grand volume de cache selon la capacité des SSD qui le compose.

Interfaces des disques

Les interfaces disques lient la carte mère du NAS aux supports de stockage HDD ou SSD. L’interface SATA III 6Gb/s est la plus répandue sur NAS. Certains modèles plus performants intègrent l’interface SAS 6Gb/s ou 12Gb/s permettant d’équiper les NAS de supports de stockage SATA III, SAS 6Gb/s ou SAS 12Gb/s. L’interface SAS se caractérise par le quadri-bande qui permet à un disque SAS de gérer quatre opérations de lecture/écriture simultanément.

Ventilation

Les NAS sont équipés de ventilateurs dits intelligents. La vitesse de rotation des ventilateurs varie en fonction de la température du système et des disques durs afin de minimiser la nuisance sonore et diminuer la consommation électrique liés à la ventilation dans le cas de faibles sollicitations. Sur certains NAS au format rack les blocs de ventilation sont amovibles pour permettre leur remplacement en cas de panne.

Interfaces réseaux

Les NAS sont nativement équipés de ports Gigabits Base-T. Certains modèles comptent en plus 2 slots PCIe permettant l’ajout de cartes dual port Gigabit Base-T, ou dual port 10Gb/S Base-T, SFP+ Direct Attach, ou fibre SR sur connecteurs LC. Chaque interface est paramétrable et les interfaces de même norme peuvent être agrégées afin de décupler la bande passante et/ou apporter une tolérance de panne. 7 normes d’agrégations de liens sont prises en charge par les NAS Qnap et Synology.

Slots PCI-e

Des slots PCIe sont disponibles sur certains modèles et permettent de faire évoluer votre configuration en ajoutant des cartes PCie. Vous pouvez du fait ajouter une ou deux cartes dual port Gigabit, dual port 10Gb/s, ou dual port SAS pour connecter un châssis d’expansion.

Sortie HDMI

Certains NAS disposent de sorties HDMI transformant ainsi votre NAS en serveur multimédia. Connectez un clavier et une souris sur les ports USB et pilotez votre NAS depuis un moniteur PC ou un téléviseur. Votre NAS est alors autonome et ne nécessite plus l’utilisation d’un ordinateur.

autres guides d'achat nas