Volumes à allocations variables

Un SAN affecte aux clients serveurs des volumes à la capacité variable. Cela permet d’augmenter la volumétrie dédiée à mesure que la consommation augmente, ou inversement de la réduire si un volume est surdimensionné. La centralisation des volumes sur un SAN permet donc aux serveurs de ne plus être sousdimensionnés ou surdimensionnés par leurs volumes de disques durs locaux.

Capacité de stockage extensible

Un SAN représente un contrôleur auquel on peut lier des baies de disques durs supplémentaires, permettant d’augmenter le nombre de baies pilotées par le SAN. Certains SAN centralise même plusieurs têtes permettant d’atteindre une capacité de stockage au-delà du Pétaoctet. Il est aussi possible de laisser des baies vacantes sur votre SAN de façon à étendre sa capacité à moindre cout, en ne rajoutant que des disques durs.

Snapshots et réplication

Un service phare du SAN consiste à pouvoir sécuriser et organiser des sauvegardes. On pourra effectuer des tâches de sauvegardes incrémentales, incrémentales inversées via du versionning, ou des clichés instantanés (snapshots) sur les systèmes et données des divers clients. La réalisation des ces sauvegardes au niveau bloc rend la restauration tout aussi rapide que la sauvegarde.

Décharge les serveurs d’applications des requêtes liées au stockage

En centralisant les données, un SAN décharge les clients serveurs des tâches liées aux écritures et lectures, leur libérant ainsi des ressources processeur et cache pour des tâches plus spécifiques. La fonctionnalité VAAI va encore plus loin en laissant la baie SAN traiter des requêtes complexes liées au stockage telles le clonage de VMs, la déduplication, ou la sauvegarde incrémentale.

Duplication distante pour PCA

Dans le but de ne pas perdre les données en cas de sinistre (incendie, inondation, séisme, …) Le SAN propose la duplication distante. Vos données se synchronisent sur un deuxième SAN distant vous offrant une redondance inter-sites. On peut aussi utiliser cette fonctionnalité pour doubler l’infrastructure SAN et ainsi donner aux utilisateurs du deuxième site des accès aux débits optimisés. 

Optimisation du trafic

Dans une société équipée d’un SAN on peut distinguer 2 réseaux.
Le premier lie les serveurs d’applications, et leurs bases de données stockées sur le SAN. Ce réseau est généralement établi sur des liens Fibres (Fibre Channel ou FCoE). On parle de réseau de production et de traitement*.
Le deuxième lie les serveurs d’applications aux utilisateurs. Ce réseau est généralement établi sur des liens cuivre en gigabit. C’est le réseau de diffusion*.
On obtient alors un trafic organisé et fluide dans lequel les bandes passantes sont fonction des sollicitations et besoins.

TCO et rentabilité à l’octet

Si l’acquisition d’un SAN représente un investissement important, la grande capacité qu’il va gérer et l’évolutivité du SAN en terme de volumétrie peut justifier cette dépense pour l’entreprise. En effet, Si l’on ramène le cout global de possession (TCO) au cout par octet, le SAN devient une solution économique.

autres guides d'achat nas